DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouvernement italien envoie la police relever les empreintes digitales des Roumains vivant dans les camps nomades

Vous lisez:

Le gouvernement italien envoie la police relever les empreintes digitales des Roumains vivant dans les camps nomades

Taille du texte Aa Aa

Selon la presse transalpine, les adultes et les enfants sont tous concernés. Le ministre de l’Intérieur, membre du parti populiste et xénophobe de la Ligue du nord s’est défendu de créer un “fichier ethnique”. Roberto Maroni affirme “qu’il s’agit de mettre en place une
garantie supplémentaire pour la protection des droits de ces personnes nomades”. Dans le cas des mineurs, l’objectif est selon lui d‘éviter des phénomènes comme la mendicité et la prostitution.

L’opposition de centre-gauche dénonce une atteinte aux fondements de la solidarité et le fait que les enfants roumains soient considérés comme des criminels.

Le gouvernement se défend et affirme de faire un recensement des Roumains pouvant vraiment vivre en Italie. Ils seraient 342.000 selon des chiffres officiels, 550.000 selon les ONG dont 140.000 nomades.