DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malgré les pressions, Robert Mugabe refuse de reporter la présidentielle au Zimbabwe

Vous lisez:

Malgré les pressions, Robert Mugabe refuse de reporter la présidentielle au Zimbabwe

Taille du texte Aa Aa

Robert Mugabe envers et contre tous. Le président du Zimbabwe a répété, lors d’un ultime meeting de campagne électorale, près d’Harare, que le deuxième tour de la présidentiel prévu ce vendredi ne serait pas repoussé, comme le réclament des voix de plus en plus nombreuses au sein de la communauté internationale. Dirigeants occidentaux comme africains.

“Aucune solution ne sera imposée de l’extérieur”, a martelé Mugabe, 84 ans. Quasiment assuré de gagner vu qu’il est le seul candidat, il s’est dit prêt à négocier après le scrutin.

Une position diamétralement opposée à celle de son principal opposant Morgan Tsvangirai. Ce dernier répète à qui veut l’entendre qu’il refusera de négocier si Robert Mugabe se proclame vainqueur de la présidentielle. Tsvangirai, qui avait remporté le premier tour, a décidé de retirer sa candidature à cause dit-il, d’une “orgie de violence” visant ses partisans. Il est réfugié depuis le début de la semaine dans l’ambassade des Pays Bas.

Comme lui, des centaines de ses partisans ont choisi de fuir, et de longues files d’attentes se sont formées devant les ambassades des pays voisins, comme celle d’Afrique du Sud.