DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Torture : Amnesty International et des élus européens appellent l'Union à plus de courage

Vous lisez:

Torture : Amnesty International et des élus européens appellent l'Union à plus de courage

Taille du texte Aa Aa

Une scène représentant une victime de torture sur fond de drapeau européen… Un symbole fort choisi par Amnesty International et des députés européens pour appeler les gouvernements à prendre leurs responsabilités à l’occasion de la journée internationale contre la torture. Rien ne justifie cette pratique, martèle ce représentant d’Amnesty, même lorsqu’il s’agit de lutte contre le terrorisme : “Cette action vise à attirer l’attention sur le fait que l’Europe a été aussi incroyable que cela paraîsse complice de tortures, et dans l’affaire des vols de la CIA, cela a conduit des gens à être kidnappés, détenus illégalement, avec des cas de torture directe.”

L’affaire des prisonniers secrets de la CIA, suspectés de liens avec le terrorisme, et qui ont transité, voire été détenus sur le sol européen, a quelque peu écorné l’image modèle de l’Union européenne en la matière. L’eurodéputée Hélène Flautre : “Alors même que dans nos lignes directrices pour l’extérieur de l’Union, on demande instamment aux autorités de ne jamais mettre personne dans un lieu secret propice à la torture. On sait qu’il y en a eu sur le sol européen. Donc, malheureusement, même si l’Union européenne voulait parler du haut de la morale, elle ne le pourrait pas.”

Depuis des années, Bruxelles finance des projets pour prévenir la torture et réhabiliter les victimes. Mais au-delà des pratiques, il y a aussi une certaine ambiguïté des opinions publiques. D’après une enquête de l’ONU menée dans 19 pays à travers le monde, seulement 57% des sondés sont opposés à la torture en toutes circonstances.