DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Drame à Carcassonne : l'armée française privilégie l'accident

Vous lisez:

Drame à Carcassonne : l'armée française privilégie l'accident

Taille du texte Aa Aa

“Une faute non volontaire”, c’est la thèse privilégiée par l’armée après le drame de Carcassonne en France. Dix-sept personnes dont cinq enfants ont été blessées hier quand un militaire a ouvert le feu à balles réelles. Il participait à une démonstration de prise d’otages lors d’une journée portes ouvertes dans la caserne du 3ème régiment parachutiste d’infanterie de marine.

Avant l’arrivée du président Nicolas Sarkozy sur les lieux, l’armée a évoqué ce matin une faute “à 99,9%” due à un mélange de munitions réelles et à blanc. Selon elle, l’auteur des tirs était considéré comme un militaire fiable et stable. Il a été placé en garde à vue.
Le ministre de la Défense a estimé ce matin qu’il était trop tôt pour se prononcer” sur le caractère accidentel ou criminel du drame.