DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Affaire Maddie : la police portugaise clôt l'enquête


monde

Affaire Maddie : la police portugaise clôt l'enquête

La famille McCann au complet. Unie et heureuse jusqu‘à ce jour de mai 2007 ou la petite Madeleine l’aînée des enfants disparait dans une station balnéaire du Portugal. Un peu plus d’un an après, la police portugaise a décidé de clôre l’enquête. Pas de coupable, pas de preuves, pas de pistes. L’enquête est donc abandonnée, elle pourra être rouverte à tout moment si de nouveaux éléments se présentent.

Le 3 mai 2007 à Praia da Luz, Maddie, bientôt 4 ans, dort dans une chambre de cette résidence avec ses frères et soeurs jumeaux. Les parents dînent dans un restaurant à côté. Maddie disparait. Les recherchent s’organisent, trop lentement diront les parents par la suite. Un suspect est arrêté puis relâché faute de preuves. La police britannique vient prêter main forte aux enquêteurs portugais mais rien n’y fait. L’enquête piétine.

Abattus, les McCann sont filmés en permanence par les caméras du monde entier. Et très vite ils vont se servir de cette attention médiatique
pour lancer une campagne internationale destinée à retrouver leur fille. Un site internet est lancé ainsi qu’une collecte de fonds pour financer la campagne, un clip sera diffusé partout dans le monde. Objectif : trouver Madeleine, ou qu’elle soit.

Mais en septembre 2007, l’affaire rebondit. La police portugaise privilégie désormais la thèse de l’homicide et se tourne vers les parents mis en examen, au grand dam de leur famille et comité de soutien en Grande-Bretagne. Au jour d’aujourd’hui, ils sont toujours officiellement suspects.

La presse britannique poussée par une concurrence féroce sur cette affaire les lâche et les étale à la une comme les coupables désignés. 4 journaux publieront quelques mois plus tard des excuses, fait rare en Grande-Bretagne.

C’est dans ce contexte pesant que les époux McCann quittent le Portugal 4 mois après la disparition de la fillette et retournent chez eux, clamant leur innocence.

Rien n’a bougé ou presque depuis. Fait troublant, hier l’ancien chef des policiers portugais chargé de l’enquête, et écarté de l’affaire en octobre, a pris sa retraite pour écrire librement un livre intitulé “La vérité du mensonge”.

La vérité, la saura t-on jamais dans cette affaire ? Les parents de Maddie ont demandé que soient ouverts les dossiers de la police. Ils seront entendus le 7 juillet par la Haute cour britannique.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Pologne défie une nouvelle fois l'Europe