DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission européenne tente de relancer l'europe sociale.

Vous lisez:

La Commission européenne tente de relancer l'europe sociale.

Taille du texte Aa Aa

La commission européenne présente ce mercredi une série de propositions sociales.
Le premier projet de loi porte sur le droit des patients en matière de soins de santé transfrontaliers. Il s’agit de clarifier et d‘étendre les conditions dans lesquelles les européens peuvent se faire soigner dans un autre pays européen tout en bénéficiant d’un remboursmeent dans leur pays d’origine.
Le deuxième projet de loi concerne la lutte contre les discriminations. Discriminations en vertu de l’orientation sexuelle, du handicap, de la religion ou de l‘âge.
Troisième projet, renforcer les comités d’entreprise européens. Il s’agit notamment de consulter systématiquement les travailleurs avant les restructurations. Pour la Confédération européenne des syndicats européens c’est un petit pas.

“Il s’agit d’une étape modeste. Il est positif que la Commission se soit réveillée après une assez longue période d’endromissement sur la question de l’Europe sociale. C’est crucial. Les gens n’accepteront pas longtemps l’Europe si elle n’a pas une forte dimension sociale, qui leur donne confiance dans ce monde incertain. “

Un agenda social mis de côté pendant plusieurs années, dont le renouvellement intervient après le non irlandais au traité de Lisbonne. Une façon peut-être de rassurer les eurosceptiques. Nicolas Sarkozy :

“Nous avons des ambitions sociales sur le travail intérimaire, sur les comités d’entreprises, mais sur l’essentiel l’Europe ne doit pas s’occuper de tout, le social doit rester national.”

Un “oui mais” du Président français Nicolas Sarkozy qui a surpris la confédération européenne des syndicats.

“Traditionnellement les gouvernements français, pas seulement ceux qui étaient socialistes, ont été les meilleurs amis de l’Europe sociale, et c‘étaient des gens comme les britanniques qui disaient “n’augmentez pas nos coûts en augementant les standards sociaux.” C’est vraiment déconcertant pour nous que le président français dise cela ! “

Outre les trois propositions de loi qui seront présentées, la Commission européenne souhaite aussi faire le point aujourd’hui sur les conditions de vie de la communauté rom. Elle évoquera aussi les servcies sociaux d’inérêt général. Reste à savoir comment sera reçu ce volet de proposition et rapports.