DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zapatero reconnaît que l'Espagne traverse une mauvaise passe économique

Vous lisez:

Zapatero reconnaît que l'Espagne traverse une mauvaise passe économique

Taille du texte Aa Aa

Jose Luis Rodriguez Zapatero a reconnu que l’Espagne traversait de sérieuses difficultés économiques. Le taux de croissance a été de 3,8% en 2007 et devrait retomber à moins de 2% en 2008. Le chef du gouvernement espagnol se refuse néanmoins à toute idée de récession. Il a annoncé devant les Cortes une série de mesures notamment pour faire face à la hausse des prix de l‘énergie.

“Le gouvernement a travaillé depuis le début de la crise sur un large éventail de mesures économiques, couvrant un grand nombre de secteurs d’activité. Tout d’abord, pour les familles il s’agit de palier aux conséquences de la hausse des prix et des taux d’intérêts des prêts immobiliers. Deuxièmement, il faut soutenir les sociétés et les secteurs productifs les plus affectés par la baisse de la croissance. Troisièmement il faut accélérer le changement de notre modèle économique, grâce à des reformes, qui permettront une amélioration de la compétitivité dans des secteurs clefs pour notre croissance”.

Le chômage poursuit son ascension en Espagne cette année. Pour le mois de juin le nombre de demandeurs d’emplois a augmenté de 1,5%. Le chômage touche 9,9% de la population active espagnole contre 8,6% fin 2007.

Cette forte hausse du chômage s’explique par les mois difficiles que vit la construction. Le secteur, gros pourvoyeurs d’emplois généralement peu qualifiés, a connu rien que pour le mois de juin une hausse de 6% selon les chiffres du ministère du Travail.