DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"La fin des FARC est proche", prédit le président colombien

Vous lisez:

"La fin des FARC est proche", prédit le président colombien

Taille du texte Aa Aa

Le président colombien, Alvaro Uribe, peut savourer sa victoire : sa stratégie de fermeté à l‘égard des Farc a payé. Arrivé au pouvoir en 2002, il mène depuis une lutte sans merci contre la guérilla marxiste. On comprend mieux son obstination quand on sait que son propre père a été tué par les Farc en 1983. Son combat intransigeant contre les rebelles est approuvé par une grande majorité des Colombiens.

Sa stratégie a été d’infiltrer la guérilla. Une option risquée mais couronnée de succès, avec la libération des quinze otages hier.

En six ans, Alvaro Uribe a surtout réussi à user les FARC. Les effectifs du mouvement ont chuté, conséquence des appels à la démobilisation. Travail de sape, à la base, et opération de décapitation de la guérilla. En mars dernier, le numéro 2 des Farc, Raul Reyes est abattu lors d’un raid de l’armée colombienne. Dans le même temps, Manuel Marulanda, leader historique du mouvement décède.

Son successeur, Alfonso Cano se trouve aujourd’hui à la tête d’une guérilla très affaiblie sur le plan humain et matériel, mais surtout sur le plan psychologique.

Le seul commentaire du président Uribe, hier : “je pense que la fin des FARC est proche.”