DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La fin du calvaire pour quinze otages des FARC dont Ingrid Bétancourt

Vous lisez:

La fin du calvaire pour quinze otages des FARC dont Ingrid Bétancourt

Taille du texte Aa Aa

La Franco-colombienne, onze soldats et policiers colombiens, mais aussi trois Américains ont été libérés ce mercredi. Ils doivent leur salut à une opération de sauvetage de l’armée colombienne qui s’est déroulée dans la jungle de Guaviare, dans le sud du pays.

L’armée avait infiltré des hommes parmi les guérilléros des Forces armées révolutionnaires de Colombie chargés de surveiller les otages. Ces derniers étaient parvenus à faire croire aux geôliers des FARC que des dirigeants de l‘état-major des rebelles voulaient rencontrer les otages et qu’il fallait dans cet objectif les regrouper.

Ingrid Bétancourt a plusieurs fois remercié l’armée de Colombie qui, selon elle, a effectué une opération “parfaite”. Aucun coup de feu n’a été tiré. Aucune victime donc. Deux membres des FARC ont été arrétés. Ils seront prochainement jugés par la justice colombienne.

Tous les otages se portent bien, et ce malgré le traitement parfois difficile qui a pu leur être infligé durant leurs longues années de captivité. Ingrid Bétancourt a même confirmé les rumeurs concernant son état de santé qui avaient été particulièrement inquiétantes ces derniers mois. Mais aujourd’hui tout semble rentré dans l’ordre.

Cette libération est un succès pour le président colombien Alvaro Uribe, qui a fait de la lutte contre les FARC sa première priorité. Il resterait actuellement une trentaine d’otages dit politiques. Des otages que les Forces armées révolutionnaires de Colombie voulaient échanger contre des guérilléros emprisonnés.