DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pacte sur l'immigration : la France présente sa copie lundi

Vous lisez:

Pacte sur l'immigration : la France présente sa copie lundi

Taille du texte Aa Aa

Maîtriser l’immigration, qu’elle soit légale ou clandestine, en harmonisant les politiques européennes : c’est ce que veut la France avec son projet de “pacte européen sur l’immigration et l’asile”. Le premier acte politique de la présidence française de l’Union sera de soumettre ce pacte à ses partenaires européens en début de semaine prochaine. La tendance est au durcissement, avec notamment la fin annoncée des régularisations massives de sans-papiers.

L’eurodéputé Patrick Gaubert : “Nous travaillons exclusivement sur une politique d’immigration légale, mais quand on veut promouvoir l’immigration légale, il faut aussi être de temps en temps très dur vis-à-vis de l’immigration illégale.”

Autre objectif du pacte : multiplier les accords de réadmission avec les pays d’origine, tout en soutenant leur développement. L’Europe aurait aussi recours à la biométrie et renforcerait les contrôles aux frontières. Un rôle essentiellement attribué à Frontex, bien que le coordinateur anti-terrorisme de l’Union, Gilles de Kerchove, veuille élargir la mission de l’agence.

“Aujourd’hui, malheureusement, pour des raisons juridiques compliquées, on a des contraintes qui font qu’une agence comme l’agence Frontex, qui est là pour améliorer le contrôle des frontières extérieures, peut uniquement s’occuper de flux d‘émigrants alors qu’elle devrait s’occuper aussi de sécurité.”

Le fondement de ce pacte est l’idée que l’Europe est une espace de libre-circulation et que les pays se doivent d’accorder leur violons, comme ils l’ont fait pour la “directive retour”. Une législation adoptée malgré les pressions de ceux qui y voyaient une directive de la honte, et qui fixe les conditions de l’expulsion des sans-papiers.