DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Conseil national de l'UMP, le parti de la majorité présidentielle, avait lieu aujourd'hui à Paris

Vous lisez:

Le Conseil national de l'UMP, le parti de la majorité présidentielle, avait lieu aujourd'hui à Paris

Taille du texte Aa Aa

Un meeting à forte tonalité européenne, alors que la France vient de prendre la présidence tournante de l’Union, et en présence de Jose Manuel Barroso et de Hans Gert Pöttering, présidents de la Commission et du Parlement européen.

Nicolas Sarkozy : “On ne peut pas dire à la fois, l’Europe fait trop, et lui demander de faire encore plus, tous les jours sur tous les sujets. C’est insensé et c’est invraisemblable. Moi je dis à l’Europe, il y a des sujets où vous devez nous laisser la liberté. Et je voudrais rendre hommage au courage du président Barroso qui vient d’annoncer ce matin, que s’agissant de la Commission, elle considérait parfaitement normale la demande de la France d’abaisser la TVA sur la restauration”.

Nicolas Sarkozy a évoqué les taux d’intérêt de la BCE, qu’il trouve trop élevés, et le Traité de Lisbonne, revenant sur les menaces polonaises de ne pas ratifier le texte : “Je dis avec la même force au président Kaczynski que j’ai eu au téléphone hier, je lui ai dit que c’est un homme que je connais, c’est un homme que j’apprécie, c’est un homme honnête et c’est un homme d’Etat. Il a signé à Bruxelles, il doit ratifier à Varsovie”.

Le président français, enfin, a plaidé pour une présidence de l’Union non plus de six mois, mais de dix-huit mois, assurée collégialement par trois pays.