DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un message fort en faveur de l'aide à l'Afrique c'est ce que les dirigeants africains attendent du G8

Vous lisez:

Un message fort en faveur de l'aide à l'Afrique c'est ce que les dirigeants africains attendent du G8

Taille du texte Aa Aa

Les pays africains sont touchés de plein fouet par la crise des prix alimentaires et plus que jamais, les huit dirigeants africains conviés au sommet d’Hokkaïdo attendent du G8 qu’il tienne les promesses faites lors de ses précédents sommets : Gleneagles en Ecosse en 2005 et Heiligendamm en Allemagne en 2007. Les huit avaient en 2005 promis de porter le montant total de leur aide à l’Afrique à 50 milliards de dollars : 32 milliards d’euros par an. Or en 2007, on était loin du compte.
“Comment répondre à cette double menace de la montée des prix du pétrole et des produits alimentaires est un test de l’engagement de la communauté internationale à aider les plus vulnérables, a déclaré Robert Zoellick, le président de la Banque mondiale”
Selon Oxfam International il manque 30 milliards de dollars sur le montant total des aides promises à l’Afrique en 2005. Pour les ONG, si les Etats Unis, l’Allemagne et le Royaume Uni ont rempli leur engagement, ce n’est pas le cas de l’Italie et de la France.
A cette érosion de l’aide financière vient s’ajouter celle des exportations de l’agriculture africaine qui a perdu 90% de ses ventes de produits laitiers à l‘étranger depuis une vingtaine d’années, 70% de ses exportations de viande et 40% de ses volumes de céréales.
Les pays africains attendent du communiqué final du G8 la confirmation de ses engagements chiffrés de 2005 et non pas de simples mots qui équivaudraient à la renonciation de ces engagements.