DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accord entre le gouvernement portugais et Renault/Nissan pour favoriser l'utilisation des voitures électriques au Portugal

Vous lisez:

Accord entre le gouvernement portugais et Renault/Nissan pour favoriser l'utilisation des voitures électriques au Portugal

Taille du texte Aa Aa

Le Portugal ne produit pas d‘énergie fossile et reste particulièrement dépendant des importations pétrolières : dans ce contexte, l’accord signé mercredi entre le gouvernement portugais et le groupe automobile Renault/Nissan pour favoriser l’utilisation à terme des voitures électriques n’a rien de surprenant. Le gouvernement de José Socrates et Renault-Nissan vont étudier ensemble la meilleure manière de rendre la voiture électrique intéressante pour les consommateurs en lançant des études de faisabilité d’un réseau national de stations de recharge des batteries des véhicules électriques.
“On veut augmenter l’autonomie du pays au niveau énergétique pour que, dans le futur, a décalré le premier ministre portugais, les nouvelles générations de portugais puissent elles-mêmes prendre leurs propres décisions sans plus être tellement dépendantes des décisions des autres”.
La viabilité du projet pourrait être favorisée par la taille relativement petite du pays.
“On a fait de la disponibilité à large échelle de véhicules à émission zéro une de nos principales priorités à court et long terme”, a déclaré pour sa part Carlos Ghosn, le patron des deux constructeurs automobiles
Nissan et Renault prévoient de commercialiser en masse à partir de 2011 des modèles électriques sur le marché portugais. De quoi redonner des couleurs au constructeur français qui a réduit mercredi ses prévisions de ventes de véhicules pour 2008, passant d’une croissance de 10% à 5%.