DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bilan mi-figue mi-raisin pour le sommet du G8 au Japon

Vous lisez:

Bilan mi-figue mi-raisin pour le sommet du G8 au Japon

Taille du texte Aa Aa

Les dirigeants des pays les plus industrialisés, réunis à Toyako, se sont contentés de souhaiter des réponses aux prix élevés de l’alimentation et du pétrole. Sur les marchés mondiaux, les prix des denrées alimentaires ont augmenté de plus de 80%depuis 2005, selon la Banque mondiale. Pourtant, les Huit ne se sont pas engagés à verser des fonds supplémentaires, rappelant qu’ils ont déjà déboursé 10 milliards de dollars depuis janvier dernier.

La chancelière allemande a avoué être un peu frustrée : “C‘était au coeur de nos discussions. Nous avons évoqué la procédure du précédent sommet à Heiligendamm, a expliqué Angela Merkel. Il est vraiment nécessaire de renforcer la coopération entre les pays du G8 et les pays émergents”. Pour les puissances émergentes, ce sommet ne s’est pas non plus assez engagé sur la protection du climat. Dans les rues de Toyako, des centaines de militants d’ONG ont aussi dénoncé l’obstruction du président américain Bush dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le secrétaire général de l’ONU a demandé pour sa part des objectifs plus ambitieux de réduction de la pollution à moyen terme.