DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chantiers navals polonais : la Commission accentue la pression

Vous lisez:

Chantiers navals polonais : la Commission accentue la pression

Taille du texte Aa Aa

Les ouvriers des chantiers navals polonais ont beau rester mobilisés, Bruxelles n’entend pas céder. La commissaire en charge de la Concurrence a lancé un nouvel ultimatum à la Pologne. Neelie Kroes attend pour ce jeudi dernier délai le éclaircissements du gouvernement sur les plans de restructurations prévus pour les chantiers navals du pays. En cause, les subventions promises par Varsovie aux nouveaux investisseurs. La Commission rappelle que pour qu’il y ait restructuration, il doit y avoir réduction des capacités. Si la proposition polonaise ne passe pas, le gouvernement devra récupérer les 1,3 milliards d’euros d’aides publiques consentis aux chantiers de Gdansk, Gdynia et Szczecin depuis 2002, ce qui leur porterait sans doute le coup de grâce.