DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président russe se fâche contre le bouclier antimissile américain

Vous lisez:

Le président russe se fâche contre le bouclier antimissile américain

Taille du texte Aa Aa

Le projet américain d’implanter un bouclier antimissile en Europe de l’est fait sortir de ses gonds le président russe. A l’issue du sommet du G8, le président Dmitri Medvedev a déclaré que la Russie était “affligée” par la signature d’un accord sur le bouclier antimissile entre les Etats-Unis et la République tchèque. “Moscou ne cède pas à l’hystérie, a-t-il ajouté, mais réfléchit à des mesures de rétorsion”. Mardi, le ministère russe des Affaires étrangères avait carrément menacé de réagir militairement.

“Personne ne veut d’une puissance nucléaire iranienne, explique un analyste russe, mais les positions pour contrer Téhéran sont toutes différentes. La Russie veut inclure l’Iran dans les discussions, les États-Unis préfèrent l’isoler, et l’Europe prend une position intermédiaire”. C’est mardi que Washington et Prague ont mis le doigt dans l’engrenage en signant un accord bilatéral de défense antimissile. Les Américains veulent installer une station radar ultra puissante au sud-ouest de la capitale tchèque. Ils comptent ensuite déployer dix intercepteurs de missiles en Pologne. Moscou y voit une menace directe pour sa dissuasion nucléaire.