DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mise en garde de Moscou après l'accord américano-tchèque sur le bouclier anti-missile américain

Vous lisez:

Mise en garde de Moscou après l'accord américano-tchèque sur le bouclier anti-missile américain

Taille du texte Aa Aa

Moscou fait monter la pression à propos du bouclier anti-missile américain en Europe. La Russie menace de réagir par des moyens militaires lorsque son déploiement débutera à proximité de ses frontières, estimant que le projet nuirait à la sécurité mondiale.

Cette mise en garde fait suite, comme on pouvait s’y attendre, à la signature ce mardi d’un traité entre les Etats-Unis et la République tchèque autorisant Washington à implanter au sud-ouest de Prague, une station radar dans le cadre de son projet de bouclier anti-missile.

Le déploiement concernera aussi la Pologne où l’administration américaine souhaite installer dix missiles intercepteurs. Mais aucun accord n’a été conclu pour l’instant avec les autorités polonaises.

Pour contrer les réticences de Moscou, les Etats-Unis ont pourtant répété que leur projet n’est pas dirigé contre la Russie, mais vise à renforcer la sécurité de l’ensemble de la communauté internationale et parer d‘éventuelles attaques de pays comme l’Iran.

Un discours qui ne conviant pas les manifestants qui ont exprimé hier à Prague, leur opposition au bouclier anti-missile américain. Le projet passe d’ailleurs mal auprès des Tchèques: les sondages montrent régulièrement que deux tiers d’entre eux sont opposés au projet qui est vu comme une course aux armements. Plus de 70% demandent un référendum.

Pour être valide, l’accord en vue de l’installation du radar doit être ratifié par les deux chambres du parlement tchèque.