DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tests de missiles iraniens: les Etats-Unis condamnent mais refusent de faire un pas de plus vers une intervention militaire

Vous lisez:

Tests de missiles iraniens: les Etats-Unis condamnent mais refusent de faire un pas de plus vers une intervention militaire

Taille du texte Aa Aa

La crise du nucléaire iranien accentuée par les tests de missiles menés hier par Téhéran pourrait-elle aboutir à une confrontation militaire?

Les essais de ces missiles capables d’atteindre Israël ont été condamnés notamment par les États-Unis et l‘État hébreu, alors que ces deux pays n‘écartent pas l’hypothèse d’une intervention militaire.

Mais, pour le secrétaire américain à la Défense Robert Gates, on n’en ait pas encore là:
“il y a beaucoup de gesticulation en cours, a-t-il reconnu, mais tout le monde est conscient des conséquences qu’aurait un conflit quel qu’il soit.”

Devant des membres du congrès, le sous-secrétaire d‘État américain, William Burns, a estimé que les choses sont claires: “L’Iran nous a rappelé aujourd’hui qu’il progresse en matière de systèmes de missiles qui peuvent être utilisé pour transporter une arme. Il est donc difficile de ne pas conclure que l’Iran est en train de développer des capacités en terme d’armement nucléaire.”

Du sommet du G8, l’administration américaine a demandé la fin de la production par l’Iran de ces missiles potentiellement vecteurs d’une éventuelle arme nucléaire.
Une thèse que Téhéran a déjà réfuté en assurant que ses activités nucléaires n’ont qu’un but civil.
Le dernier rapport du directeur général de l’Agence internationale de l‘énergie atomique évoque lui clairement une possible militarisation du programme nucléaire iranien.