DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les organisations humanitaires craignent de nouvelles violences si la CPI lance un mandat d'arrêt contre le président soudanais el-Béchir

Vous lisez:

Les organisations humanitaires craignent de nouvelles violences si la CPI lance un mandat d'arrêt contre le président soudanais el-Béchir

Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis ont eux évacué leurs ressortissants et le Royaume-Uni a conseillé la discrétion aux siens.

Citant des responsables de l’Onu et des diplomates, le Washington Post affirme que la CPI va demander des poursuites contre le président soudanais. Des poursuites pour génocide et crimes contre l’humanité concernant le conflit au Darfour. Une telle procédure risque de nuire au processus de paix affirme pour sa part le régime de Khartoum.

Les Nations Unies redoutent elles des manifestations violentes et des représailles contre ses casques bleus. Ces derniers ont déjà été visés lors d’une embuscade mardi dernier durant laquelle 7 soldats de la paix ont été tués et 22 autres blessés.

Selon des experts internationaux, au moins 200.000 personnes ont été tuées et 2,5 millions déplacées au Darfour depuis le conflit entamé en 2003.