DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Belgique : 48 heures pour éviter la crise

Vous lisez:

Belgique : 48 heures pour éviter la crise

Taille du texte Aa Aa

Yves Leterme a dû annuler son voyage à Paris ce dimanche pour le sommet de l’Union pour la Méditerranée. Le Premier ministre belge est entré dans la dernière ligne droite pour éviter une nouvelle crise à la Belgique. Il tente de trouver un accord entre Flamands et Francophones pour écrire les grandes lignes d’une réforme des institutions du pays. Yves Leterme doit présenter son projet devant les députés dans deux jours. “On a bouclé une partie importante de la déclaration, j’espère que chacun aura la volonté authentique et vraie de réussir. Je crois que le pays a droit à une réussite”, a commenté, optimiste, le chef du gouvernement.

La refonte des lois belges sur l’immigration échappe à la date buttoir du 15 juillet. Un sujet qui provoque des manifestations. Les sans-papiers craignent un durcissement de la législation. Une centaine d’entre eux menace de faire une grève de la faim et de la soif si aucun plan ne leur est proposé pour sortir de la clandestinité.

Cette question mais aussi celle du code de la nationalité a été discutée au cours d’un comité ministériel ce dimanche. Le gouvernement souhaite trancher ces problématiques lors d’un dernier conseil des ministres prévu avant la fin du mois de juillet.