DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bronislaw Geremek se tue dans un accident de voiture

Vous lisez:

Bronislaw Geremek se tue dans un accident de voiture

Taille du texte Aa Aa

Le député européen et homme politique polonais Bronislaw Geremek s’est tué ce dimanche dans un accident de voiture en Pologne. Il avait 76 ans. Selon la police locale, son véhicule s’est soudainement déporté à gauche et a percuté une camionnette qui arrivait en sens inverse.

Ancien membre du parti communiste, il entre en dissidence en 1968 après l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du pacte de Varsovie. Proche de Lech Walesa, il devient, en 1980, membre fondateur du syndicat Solidarité qui prône une opposition non violente au régime totalitaire imposé à la Pologne par l’Union soviétique. Ses convictions valent à ce spécialiste d’histoire médiévale française d‘être emprisonné pendant deux ans et demi, jusqu’en 83. Quand le régime communiste fléchit en 1989, il est un des principaux artisans de la passation pacifique du pouvoir. Il se fait élire député et dirige la diplomatie polonaise de 97 à 2004.

Depuis l’adhésion de la Pologne à l’Union européenne en mai 2004, Bronislaw Geremek occupait un siège au parlement européen d’où il s‘était opposé l’an dernier à la politique de décommunisation des frères Kaczynski.

L’an dernier encore, ce grand modéré confiait à Euronews son mépris des extrêmes en déclarant : “Je me rappelle, enfant, en 1945, regardant les armées polonaises et soviétiques entrant ensemble et chassant l’armée allemande. J‘étais heureux parce que j’avais le sentiment d’une libération. C‘était une armée que moi je recevais comme une armée de libération. Cela ne change pas mon opinion et ma condamnation du régime totalitaire, de l’un et de l’autre, brun ou noir, d’une part, et rouge d’autre part.”