DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lancement officiel ce dimanche de l'Union pour la Méditerranée

Vous lisez:

Lancement officiel ce dimanche de l'Union pour la Méditerranée

Taille du texte Aa Aa

Quarante trois chefs d‘états et de gouvernement ont répondu à l’invitation de Nicolas Sarkozy pour le lancement de l’Union pour la Méditerranée. Seul absent de marque le dirigeant libyen Mouammar Khadafi.

A l’occasion du lancement par euronews de sa huitième langue, la langue arabe, Hans Gert Pöterring est revenu sur l’enthousiasme des eurodéputés pour le projet UPM.

“Le parlement européen fera tout ce qui est en son pouvoir pour que l’Union pour la Méditerranée soit un succès. Le dialogue entre les cultures et la paix entre les pays arabes et l’Union européenne en sera la base” a-t-il expliqué.

Parmi les grands dossiers de l’Union pour la Méditerranée, les migrations ; Rama Yade, sécretaire d’Etat française aux Droits de l’Homme : “L’immigration est un des points importants parce que la Méditerranée est un pont entre l’Europe et le sud de la Mediterranée. Ces deux bords de la Méditerranée sont très proches l’un de l’autre et évidemment, dans ce domaine là ils doivent discuter, échanger pour apporter des solutions communes à un problème commun”.

“Nous devons être concrets” estime la Commissaire européenne aux relations extérieures. “Robert Schumann disait : il faut des faits. Et ces faits doivent se baser sur des projets concrets. Ils peuvent s’appuyer pas seulement sur des fonds communautaires, des fonds communs, mais aussi sur des fonds privés”. Benita Ferrero-Waldner s’exprimait sur le financement des différents projets portés par l’Union pour la Méditerranée.
Egalement parmi les projets pilotes, la dépollution de la mer Méditerranée, un projet estimé à deux milliards d’euros.

Autre idée, le développement l‘énergie solaire dans les pays de la rive sud.