DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Lituanie veut retarder la fermeture de la centrale d'Ignalina

Vous lisez:

La Lituanie veut retarder la fermeture de la centrale d'Ignalina

Taille du texte Aa Aa

Maintenir la centrale nucléaire d’Ignalina ouverte aussi longtemps que possible. C’est le but avoué du gouvernement et du parlement lituanien. Les députés viennent de voter à une large majorité la convocation d’un référendum. Il aura lieu en octobre, et les Lituaniens seront appelés à se prononcer sur un report de la fermeture de la centrale, une fermeture exigée par Bruxelles et prévue pour fin 2009. Le référendum aura beau n’avoir aucune valeur légale, le pays espère qu’il lui permettra de gagner du temps. La centrale d’Ignalina, de type Tchernobyl, lui fournit 70% de son électricité. Et la construction d’une nouvelle centrale ne débutera qu’en 2009, sa mise en service étant attendue pour 2015 au plus tôt. Cette année-là, la Lituanie devrait aussi être reliée au réseau électrique suédois. Mais dans l’intervalle, Vilnius dit redouter une multiplication par quatre du prix de l‘électricité.