DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Total mis sur la touche, c'est Gazprom qui en profite

Vous lisez:

Total mis sur la touche, c'est Gazprom qui en profite

Taille du texte Aa Aa

Mahmoud Ahmadinejad, le président iranien, et Alexei Miller, le pdg du géant gazier russe, ont signé hier un accord de coopération pour le développement des champs gaziers et pétroliers iraniens, quelques jours après que le groupe français Total eut jugé trop risqué politiquement de continuer à investir en Iran.

Cet accord prévoit une possible participation de Gazprom dans l‘énorme gisement gazier de South Pars, un site qui quand sa mise en service sera complète en 2014, devrait produire 750 millions de mètres cube de gaz par jour.

Le Français Total s’est écarté de lui-même de ce projet, pour lequel il est engagé dans des négociations avec l’Iran depuis des années mais il ne serait pas question pour autant d’arrêter de travailler avec un pays qui est le deuxième producteur mondial de gaz.

South Pars renfermerait 8% des réserves mondiales, mais aujourd’hui les gouvernements occidentaux font pression sur leurs entreprises pour qu’elles coupent leurs liens avec Téhéran en raison de son programme nucléaire controversé.