DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Belgique: Eviter des législatives anticipées

Vous lisez:

Belgique: Eviter des législatives anticipées

Taille du texte Aa Aa

La Belgique dans l’attente d’une décision du roi après la démission du Premier ministre Yves Leterme. Albert II se laisse du temps pour sortir de cette nouvelle crise politique et semble vouloir éviter des législatives anticipées.

Yves Leterme n’a pas réussi à obtenir un accord entre partis flamands et francophones sur une grande réforme de l’Etat à laquelle les deux communautés sont pourtant favorables.
Sa propre formation, le parti chrétien-démocrate flamand (CDV), a refusé de soutenir ses propositions. Refus également de reporter les négociations à l’automne. Face au blocage, le chef du gouvernement a donc jeté l‘éponge.
“Etant donné les circonstances souligne Marianne Thyssen, présidente du CDV , je suis convaincue que c’est la meilleure solution. Le Premier ministre Leterme a tout fait, vraiment tout ce qui était en son pouvoir, et même plus. “

Si le roi accepte la démission d’Yves Leterme, il pourrait désigner un Premier ministre qui gouvernerait jusqu’en juin 2009, date à laquelle se tiendraient des législatives anticipées en même temps que les élections régionales et européennes.
Des noms circulent déjà comme celui du libéral francophone Didier Reynders, vice-Premier ministre et ministre des Finances.
Albert II devra de toutes façons trancher d’ici la fin de la semaine, car la session parlementaire s’achève après la fête nationale du 21 juillet.