DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inquiétudes après la décision du CPI concernant Omar el-Béchir

Vous lisez:

Inquiétudes après la décision du CPI concernant Omar el-Béchir

Taille du texte Aa Aa

Les réactions sont diverses après la demande par le procureur de la Cour Pénale Internationale d’un mandat d’arrêt contre le président soudanais Omar el-Béchir. Si la communauté internationale ne remet pas en cause les accusations de génocide portées contre lui, la possibilité de son arrestation inquiète. En Afrique, les réactions sont plutôt négatives, l’Union Africaine a mis en garde contre la possibilité de “coups d‘états militaires et d’une anarchie généralisée”, dans une région déjà peu stable.

Le procureur du CPI, Luis Moreno-Ocampo reproche à Omar el-Béchir d’avoir organisé et planifié la destruction systématique des membres de trois ethnies au Darfour. Des accusations que le président soudanais a toujours nié depuis le début du conflit en 2003.

Depuis hier, on craint de représailles envers les hommes de la Minuad, la mission de maintien de la paix coinjointe entre l’ONU et l’Union Africaine déployée dans la region du Darfour.
La Minuad a d’ailleurs annoncé qu’elle allait évacuer son personnel non essentiel tout en conservant ses soldats sur place.