DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inquiétudes internationales après les poursuites engagées contre Omar el-Béchir

Vous lisez:

Inquiétudes internationales après les poursuites engagées contre Omar el-Béchir

Taille du texte Aa Aa

Si la communauté internationale ne remet pas en cause les accusations portées contre Omar el-Béchir, la possibilité de son arrestation inquiète. L’ONU s’est dite préoccupée par la poursuite du processus de paix au Darfour ainsi que la sécurité de ses personnels.

Ban-Ki-Moon :
“Le gouvernement soudanais doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour assurer la sécurité des forces de maintien de la paix, des biens de l’ONU et de tous les travailleurs humanitaires”.

Réaction mesurée de Bernard Kouchner, ministre français des Affaires étrangères.
“C’est une décision de la CPI et le président Béchir doit la respecter. Nous n’avons rien contre lui. Il doit, au contraire, mettre en oeuvre les décisions que nous lui avons proposées”.

Quelques manifestations ont eu lieu devant les ambassades du Soudan, notamment à Londres.

En Afrique, les réactions ont été négatives dans l’ensemble, et l’Union Africaine a mis en garde contre la possibilité de coups d‘états militaires et d’une anarchie généralisée.