DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Soudan rejette les acusations portées contre son président par la Cour Pénale Internationale

Vous lisez:

Le Soudan rejette les acusations portées contre son président par la Cour Pénale Internationale

Taille du texte Aa Aa

Khartoum a rappelé qu’elle ne reconnaissait pas l’existence de la CPI.

Le procureur cette instance pénale créée en 2002 a inculpé hier le président soudanais de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité au Darfour. Le magistrat a aussi demandé à la CPI qu’elle émette un mandat d’arrêt international contre Omar el-Béchir.

Selon l’acte d’accusation, Béchir serait responsable de la mort de 35.000 civils et aurait causé la mort lente de dizaines de milliers d’autres personnes déplacées par les combats.

L‘émission d’un mandat d’arrêt contre le président du Soudan pourrait déstabiliser la région et l’ONU, présente sur place, s’inquiète :
“Les personnels qui ne sont pas indispensables à notre mission vont pouvoir être mutés temporairement, déclare un responsable des Nations Unies au Darfour, et quand la situation s’améliorera, nous les ramènerons ici pour continuer la mission”.

Des opérations de représailles contre les forces internationales sont maintenant à craindre… Au Soudan en effet, beaucoup des supporters d’Omar el Béchir sont bien plus violents que ces femmes venues soutenir lundi à Khartoum leur président.