DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Argentine divisée sur la hause des taxes d'exportation du soja et des céréales

Vous lisez:

L'Argentine divisée sur la hause des taxes d'exportation du soja et des céréales

Taille du texte Aa Aa

Le Sénat argentin doit se prononcer aujourd’hui sur la hausse des taxes sur les exportations de soja et de céréales. Des centaines de milliers de personnes se sont mobilisés à Buenos Aires pour tenter de peser pour ou contre cette réforme. Les pro-gouvernementaux du mouvement péroniste sont emmenés par l’ancien président Nestor Kirchner époux de l’actuelle chef de l’Etat Cristina Kirchner.

“Nous accepterons les résultats du Congrès, quels qu’ils soient, parce que nous souhaitons que les problèmes soient résolus de manière institutionnelle. Nous sommes pro-démocrates parce que c’est le seul moyen pour qu’un peuple civilisé puisse vivre ensemble, dans la justice et l‘équité.”

Les grandes organisations agricoles, associées à l’opposition libérale, ont organisé leur contre manifestation le même jour. Depuis le mois de mars, les agriculteurs ont déclenché cinq grèves consécutives pour protester.

Pour le gouvernement il s’agit de porter de 35 à 47% les taxes à l’exportation du soja et des céréales. Cette mesure vise à redistribuer aux Argentins modestes les profits engrangés par la hausse des prix de l’alimentaire.

L’Argentine est le premier exportateur mondial de farine et d’huile de soja, et le troisième pour les graines de cet oléagineux. Elle est aussi le deuxième exportateur mondial de maïs et le quatrième exportateur de blé.