DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise politique perdure en Belgique

Vous lisez:

La crise politique perdure en Belgique

Taille du texte Aa Aa

Le roi Albert II tente de dénouer la crise politique en Belgique. Le roi des Belges poursuit ses consultations avec les grands partis politiques du pays pour palier à la démission du Premier ministre Yves Leterme lundi soir.
Le souverain a tout d’abord reçu la dirigeante du parti chrétien démocrate, Marianne Thyssen. Le CDV en refusant de soutenir Leterme, pourtant issu de ses rangs, a provoqué la crise ce que regrette l’ancien Premier ministre Mark Eyskens : “Je pense que Leterme, avec l’aide de son gouvernement, doit se rendre devant le parlement, avec un discours fort et un bon accord de coalition, et après un cours débat, demander la confiance à la Chambre des Députés. S’il obtient la confiance ce seras parce que la coalition a une forte majorité et Leterme en sortira plus fort”.
Le roi Albert II n’a toujours pas accepté la démission que lui a présenté Yves Leterme lundi soir. Selon les analystes belges, le souverain se réserverait la possibilité de le maintenir à la tête du gouvernement de coalition qu’il dirige depuis mars.
Le problème épineux de la réforme des institutions a réveillé la crise politique latente depuis de nombreux mois.
En attendant c’est dans la fébrilité que les Belges préparent leur fête nationale lundi prochain.