DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvel incident sur un site nucléaire français

Vous lisez:

Nouvel incident sur un site nucléaire français

Taille du texte Aa Aa

Que se passe-t-il avec le nucléaire civil français ? Un nouvel incident a été signalé ce matin sur un site à Romans-sur-Isère, au sud-est du pays. Il s’agit d’une rupture de canalisation, apparemment sans conséquence sur l’environnement, selon l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Cela survient dix jours après l’incident à Tricastin. Le directeur de ce site a été écarté.
Aujourd’hui, la responsable du groupe se veut rassurante : “Nous sommes aussi désolés de ce qui s’est passé, explique Anne Lauvergeon, PDG groupe AREVA. C’est un incident de niveau 1, c’est un incident sans impact sur la santé des populations mais c’est un incident qui a suscité beaucoup d’inquiétude”.

Pour apaiser les craintes, Anne Lauvergeon se rend aujourd’hui sur le site de Tricastin. Hier, le ministre de l’Environnement a décidé de nouvelles mesures de prévention à l‘échelle nationale. “Je souhaite qu’il y ait une totale transparence de l’information sur les nappes phréatiques, a affirmé Jean-Louis Borloo. Apparemment on n’est pas dans des sujets de dangers extrêmement graves mais peu importe, je souhaite qu’il y ait des analyses sur l’ensemble des nappes phréatiques, autour de l’ensemble des centrales”

Aux abords du site de Tricastin, il est toujours interdit de consommer l’eau, de se baigner et de pêcher dans les rivières. Simples mesures de précaution, selon les autorités nucléaires. Mais sur place, l’inquiétude des riverains est loin d‘être levée.