DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Salon de Farnborough : le nombre des commandes est supérieur aux prévisions pour Airbus et Boeing malgré l'environnement économique

Vous lisez:

Salon de Farnborough : le nombre des commandes est supérieur aux prévisions pour Airbus et Boeing malgré l'environnement économique

Taille du texte Aa Aa

La conjoncture l‘économique assombrit l’horizon de l’industrie aéronautique mais au Salon de Farnborough, les avionneurs ont placé un chiffre d’avions supérieur à ce qui était prévu même si on est loin des records enregistrés. Les deux géants du marché : Airbus et Boeing ont reçu cette semaine des commandes fermes pour 444 avions : 197 pour l’américain et 247 pour l’européen. Le ciel reste menaçant mais les prévisions météo ne sont pas catastrophiques.

“2008 continue à être une année importante pour les ventes d’avions en dépit du prix record du carburant et du fait qu’il y a des compagnies aériennes perdent de l’argent à cause de ça, affirme le directeur commercial d’Airbus John Leahy. La raison c’est que ces compagnies doivent remplacer leurs vieux avions . Aujourd’hui il y a environ 16.000 avions de 100 places ou plus qui volent dans le monde. 3.000 d’entre eux sont des avions qui fonctionnent avec d’anciennes technologies, qui consomment beaucoup et qui ont plus de 20 ans. Avec un prix du baril de pétrole à plus de 140 dollars, les compagnies aériennes doivent les remplacer”.

Et pour le constructeur européen, il y a un handicap supplémentaire : c’est le taux de change euro/dollar. “Chaque fois que le dollar s’affaiblit de 10 cents, poursuit John Leahy, ou que l’euro se renforce de 10 centimes, ça nous coûte 1 milliard d’euro tous les ans. Il faut donc qu’on trouve les moyens de réduire nos coûts dans tous les domaines et aussi acheter plus de composants en dollars”.

On n’a pas parlé que de cela au salon de Farnborough, les amateurs ont pris le temps d’admirer les voltiges des appareils d’hier et d’aujourd’hui.