Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

La Croix Rouge italienne a entamé un recensement des habitants des camps de nomades à Rome. Il s’agit d’un test, basé sur le volontariat. Une opération sensible car le débat est vif dans le pays après l’annonce du ministre de l’Intérieur d’envoyer les forces de l’ordre pour prendre les empreintes digitales des roms.

“La Croix Rouge italienne ne s’intéresse pas aux empreintes digitales”, dit le président de la section italienne. “Nous sommes seulement ici dans un souci humanitaire, nous voulons nous mettre en contact avec des gens qui ont toujours été marginalisés, stigmatisés, et discriminés. Nous voulons connaître chacun d’entre eux pour les aider.”

Les eurodéputés demandent d’ailleurs la fin de la prise des empreintes digitales de la population Rom en Italie, une discrimination fondée sur la race et l’origine ethnique. L’objectif de ces recensements est de recueillir des données relatives à l‘état civil et à la santé. Il s’agit aussi de mesurer le taux de scolarisation des enfants. La population des camps de nomades dans la capitale italienne est estimée à quelques 10 000 personnes.

Copyright © 2014 euronews