DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réunion internationale à Genève au sujet du nucléaire iranien

Vous lisez:

Réunion internationale à Genève au sujet du nucléaire iranien

Taille du texte Aa Aa

Téhéran est représenté par son négociateur en charge du dossier, Saïd Jalili. En face, il y a le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Javier Solana, mais également – et c’est une première, un haut-diplomate américain, en l’occurence William Burns, numéro trois du département d’Etat. Jamais depuis 1980, Washington n’avait pris part à des discussions directes avec des responsables iraniens.

Cette réunion, organisée à la mairie de Genève, vise à poser les bases de négociations officielles, définir un cadre, un calendrier. Mais sur le fond, les divergences sont profondes. Les Occidentaux suspectent l’Iran de mener un programme nucléaire à des fins militaires. Ils proposent à Téhéran d’arrêter ses activités nucléaires en échange d’une vaste coopération politique et économique. En face, les autorités iraniennes rejettent toute suspension d’enrichissement d’uranium.

Le bras-de-fer dure depuis des mois.
Les nations unies ont déjà adopté plusieurs résolutions de sanctions, pour essayer de faire pression sur l’Iran.