DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Belgique fête son Roi, mais se languit d'un gouvernement

Vous lisez:

La Belgique fête son Roi, mais se languit d'un gouvernement

Taille du texte Aa Aa

Les Belges ont serré les rangs ce lundi pour assister avec leur souverain au traditionnel défilé militaire au coeur de Bruxelles, et ce malgré une crise politique majeure.

Faute d’alternative, le Roi Albert II a refusé jeudi la démission d’Yves Leterme du poste de Premier ministre. Ce dernier reste donc en place, mais c’est à trois sages, deux francophones et un germanophone, que le Roi a confié la lourde tâche de réfléchir à la réforme des institutions réclamée par les partis flamands.

La messe qui a suivi a vu défiler toute la classe politique belge dont Yves Leterme, jusque là très discret. Ce dernier a rappelé les causes de cette crise politique, qui dure depuis un an : “Je suis très honoré par la décision royale mais je crois qu’il est très important que le volet institutionnel, l’accord du gouvernement, soit respecté, ce qui n’a pas été le cas au 15 juillet. Il faut donc le respecter.” a-t-il déclaré.