DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Umberto Bossi provoque à nouveau le scandale en Italie

Vous lisez:

Umberto Bossi provoque à nouveau le scandale en Italie

Taille du texte Aa Aa

Le ministre des réformes et chef du parti populiste et autonomiste de la Ligue du Nord a fustigé l’hymne national italien. “Nous ne devons plus être les esclaves de Rome. L’hymne dit que l’Italie est esclave de Rome, Moi je dit…”, a lancé Umberto Bossi en levant le doigt du milieu, au cours d’une réunion des dirigeants de la Ligue du Nord.

Bossi a aussi dénoncé un “état centralisateur fasciste” symbolisé par Rome. Son parti la Ligue du Nord a fait de la réforme du fédéralisme fiscal une des conditions de sa présence au sein de la coalition au pouvoir dirigée par Silvio Berlusconi. Une réforme qui vise à reverser une plus grande part des impôts aux régions notamment aux riches régions du Nord où la Ligue est fortement implantée.

Les déclarations de Bossi ont suscité un tollé.

Le ministre de la défense et l’opposition de centre-gauche ont demandé des excuses en rappelant qu’Umberto Bossi avait prêté serment à la république italienne.