DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corruption : Bruxelles sanctionne Sofia et avertit Bucarest

Vous lisez:

Corruption : Bruxelles sanctionne Sofia et avertit Bucarest

Taille du texte Aa Aa

La Commission européenne sanctionne la Bulgarie et lance un avertissement à la Roumanie. Dans un rapport publié ce mercredi, Bruxelles estime que ces deux pays sont à la traîne en matière de lutte contre la corruption et contre le crime organisé.

Dans le cas de la Bulgarie, la Commission a décidé de sévir : elle suspend l’occtroi de 500 millions d’euros d’aides, censés être utilisés par deux agences gouvernementales bulgares.

La suspension n’est pas définitive, précise-t-on à Bruxelles. “La Commission reconnaît les efforts réalisés ces derniers mois par les autorités bulgares, estime Johannes Laitenberger, porte-parole de la Commission. Néanmoins, elle a le devoir de garantir les intérêts financiers de l’Union.
Pour autant, la Commission se réserve la possibilité de revenir sur sa décision, dès lors que la Bulgarie aura amélioré sa situation grâce à des mesures adéquates.”

La Bulgarie fait l’objet d’une étroite surveillance depuis son entrée dans l’Union en janvier 2007.
En dépit des avertissements, Sofia semble s‘être montrée trop laxiste dans la lutte contre la corruption.
La sanction est donc logique, selon Gergana Noutcheva, spécialiste bulgare. “La pression exercée par la Commission européenne est plutôt bien accueillie par la population, explique-t-elle.
Les gens ont entendu beaucoup de promesses et d’engagements de la part des gouvernements successifs, en matière de lutte contre la corruption et contre le crime organisé. Mais, jusqu‘à présent, il n’y a eu aucun résultat.”

Dans son rapport, la Commission a estimé que la Roumanie avait fait un peu mieux que la Bulgarie. Ceci explique que Bucarest ne soit pas sanctionnée, mais juste blamée.
Selon plusieurs experts, des progrès ont été accomplis au niveau local, mais il reste encore à renforcer la justice roumaine au niveau national.