DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La vie quotidienne d'un fugitif nommé Karadzic

Vous lisez:

La vie quotidienne d'un fugitif nommé Karadzic

Taille du texte Aa Aa

C’est dans une rédaction d’un magazine de santé, que Radovan Karadzic a travaillé ces dernières années. Dans les colonnes d’Healthy life, la vie saine en anglais, il signe plusieurs articles sous une fausse identité : Dragan David Dabic.

Apprécié de ses collègues, il se présentait comme neuro-psychiatre, spécialiste des médecines douces.

“Il s’est présenté comme Dr Dragan David Dabic, un psychiatre. Nous avons signé les papiers. Je lui ai demandé son diplôme de psychiatrie mais il m’a dit que ce n‘était pas possible parce qu’il était au domicile de son ex-femme”, explique le propriétaire du magazine.

Radovan Karadzic donnait régulièrement des conférences et écrivait des articles dans lesquels il comparait notamment les techniques de méditation avec celle des moines orthodoxes. Une nouvelle vie qui ne l’empêche pas d‘être interpellé dans l’un de ces bus de la capitale serbe à la surprise générale.

Les détails de cette arrestation n’ont pas été divulgués pour ne pas compromettre la capture de deux autres criminels de guerre toujours en fuite, Ratko Mladic et Goran Hadzic.