DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Inde tremble au lendemain d'attentats sanglants

Vous lisez:

L'Inde tremble au lendemain d'attentats sanglants

Taille du texte Aa Aa

Délicatement, le démineur va désamorcer la bombe. Nous sommes dans la ville de Ahmedabad, dans l’Etat du Gujarat, à l’ouest de l’Inde. La découverte de ces engins qui n’ont pas explosé alimente l’angoisse dans le pays.

Ce samedi, 16 attentats à la bombe ont ensanglanté Ahmedabad. Dernier bilan, 46 morts au moins, et quelques 160 blessés.

En 36 minutes, les 16 bombes équipées de minuteurs ont explosé, dans des endroits bondés, des marchés, des bus, les hôpitaux qui accueillaient les premiers blessés.

Ahmedabad est en proie depuis des années à des tensions religieuses entre hindous et musulmans. Dans une autre ville du même Etat, Surat, deux bombes ont aussi été désactivées.

Les dirigeants indiens ont appellé au calme, et renforcé les mesures de sécurité après le drame de Ahmedabad.

Les grandes villes de l’Inde ont été ces dernières années la cible d’attentats sanglants, attribués par New Delhi au Pakistan, mais Islamabad rejette ces accusations.