DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'arrestation de Karadzic sera-t-elle bientôt suivie par d'autres ?

Vous lisez:

L'arrestation de Karadzic sera-t-elle bientôt suivie par d'autres ?

Taille du texte Aa Aa

C’est la conviction du Premier ministre serbe, Mirko Cvetkovic lors d’une visite en Autriche. Le chef du gouvernement explique que l’arrestation de Karadzic lundi dernier en Serbie après de longues années de fuite montre selon lui la volonté de la Serbie d’honorer ses obligations internationales. “Karadzic était le numéro un, de sorte que si le numéro un est la preuve de notre détermination, alors il n’y a aucune raison qu’il n’y ait pas de numéro deux ou de numéro sept”.

Après Karadzic, le TPI attend maintenant l’interpellation d’autres fugitifs et en premier lieu celle du général Ratko Mladic, l’ex-bras droit de Karadzic.

L’ancien chef des serbes de Bosnie attend désormais son transfèrement au Tribunal Pénal International de la Haye d’ici mercredi ou jeudi même si le flou plane sur un éventuel recours. Son avocat refuse de répondre alors que son frère ici à l’image affirme que le recours a été déposé.

Radovan Karadzic avait disparu depuis 1996. Il a été arrêté la semaine dernière à Belgrade où il vivait sous le nom de Dragan Dabic en pratiquant la médecine alternative.

Karadzic devra répondre à la Haye de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’Humanité durant la guerre de Bosnie de 1992-95.