DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Echec de l'OMC

Vous lisez:

Echec de l'OMC

Taille du texte Aa Aa

Après neuf jours de négociations marathon à Genève, les membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ne sont pas parvenus à un accord.

Ce sommet devait être le point culminant d’un cycle de rencontre initié à Doha, il y a près de 7 ans, dans le but de relancer le commerce international
en abaissant les droits de douanes.

Le directeur général de l’OMC ne cache pas sa déception. “Il ne sert à rien de tourner autour du pot. Ce sommet a échoué. Les membres ne sont pas parvenus à régler leurs différends” conclu Pascal Lamy.

Sur fond de crise alimentaire globale, la représentante américaine souhaitait imposer des mesures pour protéger ses agriculteurs en cas de brusque arrivée massive sur ses marchés de produits agricoles importés à bas prix, par exemple le riz. Inacceptable pour L’inde, la Chine et l’Indonésie.

De même, l’accord qui avait été conclu entre l’Union européenne et les pays exportateurs de bananes d’Amérique latine ne tient plus. Réaction du ministre équatorien de l’Agriculture : “D’une certaine façon nous sommes déçus. Le processus de globalisation, celui de l‘élimination des frontières et des facilités pour le commerce mondial sont torpillés par des décisions telles que celles-ci”.

L’OMC estime qu’un accord aurait pu permettre à l‘économie mondiale d‘économiser 130 milliards de dollars par an rien qu’en tarifs douaniers plus bas.