DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après les accusations de Radovan Karadzic, Richard Holbrooke contre-attaque

Vous lisez:

Après les accusations de Radovan Karadzic, Richard Holbrooke contre-attaque

Taille du texte Aa Aa

L’ancien émissaire américain pour la paix en Bosnie a rapidement démenti avoir passé un accord avec  l’ancien chef politique des Serbes bosniaques pour lui permettre d‘échapper à la justice internationale. Une accusation lancée hier devant le Tribunal pénal international à la Haye lors de la première comparution de Karadzic.
 
Karadzic a même exprimé une peur que Holbrooke ait le bras assez long pour le faire tuer dans sa cellule.”
Voilà donc la stratégie de cet homme inculpé de crimes de guerre et entre autres de génocide, en cavale pendant plus de 10 ans : se cacher derrière un présumé pacte avec les Américains. 
 
Un pacte qui n’est que pure invention, selon Richard Holbrooke, architecte des Accords de Dayton de 1995 qui ont mis fin à la guerre en Bosnie.
Holbrooke a indiqué que, selon un accord qu’il avait négocié, Karadzic devait se retirer de la vie politique en juillet 1996. Une fois qu’il l’a fait,  il a inventé l’histoire de pacte  secret avec les Américains pour expliquer à son peuple ce retrait a déploré Holbrooke, qui estime que “de tous les hommes diaboliques des Balkans, Karadzic est le pire”.