DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

British Energy : EDF n'a pas perdu tout espoir

Vous lisez:

British Energy : EDF n'a pas perdu tout espoir

Taille du texte Aa Aa

L‘électricien français, malgré l’annonce inattendue de l‘échec des négociations dans la nuit de jeudi à vendredi, serait toujours en discussion avec les actionnaires de l’opérateur britannique de centrales nucléaires. British Energy n’a pas évoqué une fin des négociations.

Vendredi, le Pdg d’EDF, Pierre Gadonneix, a expliqué la situation au cours d’une conférence de presse. Pour lui, le désaccord est surtout financier.

“Après des discussions approfondies nous estimons, après avoir entendu les exigences de toutes les parties, que les conditions notamment financières, permettant un développement majeur en Grande-Bretagne, ne sont pas réunies à ce jour.”

Il semble que certains grands actionnaires privés de British Energy ont contesté le prix proposé par EDF, mais le groupe public français, détenu à 85% par l’Etat, a refusé d’augmenter son offre sur les 35% du capital que détient le gouvernement britannique.

Depuis le feu vert de Londres au développement des centrales nucléaires, British Energy qui exploite huit des dix sites nucléaires britanniques, est particulièrement convoité.