DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Radovan Karadzic prétend avoir été kidnappé

Vous lisez:

Radovan Karadzic prétend avoir été kidnappé

Taille du texte Aa Aa

Lors de sa première comparution, ce jeudi devant le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, l’ancien chef politique serbe de Bosnie a refusé, pour l’heure, de plaider coupable ou non coupable. Il affirme également vouloir se défendre seul. Plutôt que d‘écouter les 11 chefs d’inculpation qui pèsent sur lui, Karadzic préfère se plaindre : “Je dois dire que c’est une question de vie ou de mort. Si M. Holbrooke veut toujours ma mort et regrette qu’il n’y ait pas de peine capitale je me demande s’il a le bras assez long pour m’atteindre ici”.

Ce à quoi le juge lui a répondu : “Peut-être n’avez-vous pas compris, ou simplement ignoré mes instructions. Vous pourrez soulever ces questions devant la Cour au moment approprié”.

Karadzic affirme avoir conclu un pacte avec le négociateur américain Richard Holbrooke lors de la signature des accords de Dayton qui ont mis fin à la guerre en ex-Yougoslavie, en novembre 1995. Pacte censé lui éviter d‘être traduit en justice à condition qu’il quitte la scène publique.

Quoi qu’il en soit, Karadzic est accusé de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide pour son rôle dans la guerre en Bosnie.

Mais le procès ne devrait pas commencer avant plusieurs mois. Le procureur Serge Brammertz s’est engagé à fournir rapidement une version actualisée de l’acte d’accusation qui date de 2000.