DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Argentine : la présidente Kirchner en baisse dans les sondages ne regrette rien

Vous lisez:

Argentine : la présidente Kirchner en baisse dans les sondages ne regrette rien

Taille du texte Aa Aa

Depuis son élection, et pendant les 4 mois de crise politique, la président argentine n’avait jamais tenu une conférence de presse. C’est chose faite depuis hier. Cristina Fernandez de Kirchner, première femme élue à la présidence, a affronté une multitude de caméras et micros hier à Buenos Aires. Elle a défendu le travail de son gouvernement et a assuré qu’elle ne procèderait pas à de nouveaux remaniements comme le réclament l’opposition et de nombreux médias.

Elle a également indiqué qu’elle ne regrettait pas son initiative controversée et avortée, celle d’imposer une taxe sur les exportations de soja. “Je referais chaque chose que j’ai faite”, a déclaré la présidente argentine qui voulait opérer une redistribution des richesses.

La crise autour de cette taxe a fait vaciller sa majorité au Congrès. Les sondages ont montré que la détermination de Kirchner face aux agriculteurs qui rejetaient sa taxe était perçue comme de l’arrogance.

Les agriculteurs ont manifesté pendant plusieurs semaines. Leurs grèves et barrages ont provoqué des pénuries alimentaires et une réduction des exportations de céréales.
L’Argentine est le troisième exportateur de soja et de maïs du monde, et le plus grand exportateur d’huiles et de farine de soja.