DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Israël vient au secours du Fatah

Vous lisez:

Israël vient au secours du Fatah

Taille du texte Aa Aa

La mesure n’est pas courante : 180 Palestiniens de Gaza ont été autorisés à entrer sur le territoire israélien. Les uns, pour se faire soigner en Israël. Les autres, pour émigrer en Cisjordanie. Et ce, à la suite d’une décision exceptionnelle prise par le ministre israélien de la Défense Ehud Barak, qui a répondu positivement à une demande du président palestinien Mahmoud Abbas.

Car ces Palestiniens appartiennent au mouvement Fatah et ils ont choisi de fuir les violences opposant depuis une semaine le Fatah au Hamas. Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, accuse le Fatah de semer la terreur en organisant des attentats. Le ministre de l’Intérieur du Hamas, Saeed Seyam, est formel. “Nous ne prétendons pas que le Fatah en tant qu’organisation soit derrière les attentats. Mais nous affirmons que des leaders du Fatah encouragent, financent et montent de telles attaques”, assure-t-il.

Dernière en date, l’attentat à la bombe du 25 juillet, qui a coûté la vie à cinq membres de la branche armée du Hamas et à une fillette de cinq ans. Un épisode sanglant de plus dans la lutte fratricide que se mènent les deux mouvements palestiniens. Ainsi, samedi, neuf Palestiniens ont été tués et plus de 90 ont été blessés. La trêve palestino-palestinienne ne semble pas être pour demain. Et Israël se retrouve dans la position de jouer les arbitres…