DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président syrien n'est pas venu en Iran pour "porter un message des Occidentaux"

Vous lisez:

Le président syrien n'est pas venu en Iran pour "porter un message des Occidentaux"

Taille du texte Aa Aa

C’est une petite douche froide pour tous ceux qui espéraient que le président syrien était en visite à Téhéran pour, entre autres, évoquer le dossier nucléaire iranien. Bachar el Assad a précisé ce dimanche qu’il n‘était pas là pour être un médiateur ou “pour porter un message des Occidentaux”. Une allusion à sa visite en juillet à Paris où il avait accepté de tenter de convaincre l’Iran de fournir des preuves que son programme nucléaire n‘était pas militaire.

“Cette visite a été planifiée sans tenir compte de ma visite en France sans tenir compte des récents développements sur le dossier nucléaire iranien, a déclaré Bachar el Assad. Ce n’est donc pas différent de mes précédentes visites”.

Le président iranien lui a opposé une fin de non-recevoir à l’offre des grandes puissances sur ce dossier nucléaire. Offre qui expirait théoriquement ce samedi. Mahmoud Ahmadinejad a répété que Téhéran ne “cèderait pas d’un pouce”. (…) “Nous avons soumis un ensemble de mesures aux pays occidentaux et ils nous ont soumis leurs mesures. Nous avons proposé notre programme et ils ont proposé le leur.”

Propositions, menaces, sanctions, rien ne semble faire infléchir Téhéran. Les Etats-Unis ont prédit que les Iraniens allaient “au devant de conséquences négatives s’ils ne donnaient pas une réponse positive aux propositions des Occidentaux”.