DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le sommet de la division

Vous lisez:

Le sommet de la division

Taille du texte Aa Aa

Après trois semaines de réunions, de discussions, et de prières à huis clos, l‘église anglicane reste divisée. La Conférence de Lambeth qui se tient tous les dix ans à Canterbury en Angleterre vient de s’achever et le bilan est plutôt mitigé.

Rowan Williams, l’archevèque de Canterbury, chef de l‘église anglicane, n’est pas parvenu à réconcilier sa communauté, divisée sur les récents cas d’ordination de femmes et de prêtres homosexuels.

Lors d’une conférence de presse, il a souhaité que le moratoire sur l’ordination des prêtres homosexuels ou bien la bénédiction de couples homosexuels qui désirent se marier, soit prolongé, le temps que les évêques anglicans puissent se parler et se comprendre, et que la communauté soit guérie de tous ses maux.

C’est de l‘église épiscopalienne, la branche américaine de l’anglicanisme que le principal sujet de discorde est venu. En 2003, Gene Robinson, evêque du New Hampshire, et homosexuel déclaré, était ordonné prêtre déclenchant les foudres des évêques les plus conservateurs.

Depuis 1989 les femmes endossent également le costume écarlate. Rowan Williams a souvent pris leur défense et déclaré qu’ils ne souhaitait aucune critique où humilitation vis à vis des femmes prêtres.

En tout cas, depuis quelques temps, il y a le feu dans la maison, et les idées progressistes de Rowan Williams font bondir. 300 evêques traditionnalistes ont d’ailleurs annoncé en juin la création d’une nouvelle communion ne reconnaissant pas son autorité.