DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pékin sous tension à J-3

Vous lisez:

Pékin sous tension à J-3

Taille du texte Aa Aa

A trois jours de la cérémonie d’ouverture des JO, la tension s’accroit à Pékin. Les mesures de sécurité ont été renforcées au lendemain de l’attentat de Kashgar dans la région du Xinjiang au cours duquel 16 policiers ont été tués.

Les autorités chinoises, comme les responsables du comité olympique se veulent rassurants, la sécurité des milliers d’athlètes qui convergent vers Pékin sera garantie. Le village olympique que les sportifs commencent à investir est notamment sous très étroite surveillance. En outre, les inquiétudes exprimées par les athlètes portent plus sur la qualité de l’air que sur la menace terroriste.

Reste que pour les autorités chinoises, l’attentat de lundi est un coup dur, même s’il s’est produit à plus de 4 000 kilomètres de Pékin. A Kashgar, les forces de l’ordre sont sur les dents et la tension est palpable. Si l’identité des deux auteurs de l’attaque n’a pas été révélée, la police a fait savoir qu’il s’agissait de deux hommes d’ethnie ouïghoure, l’un chauffeur de taxi, l’autre vendeur de légumes.

Plusieurs groupes indépendantistes ouïghours sont accusés par Pékin d‘être des terroristes islamistes. La police a d’ailleurs affirmé que les deux assaillants étaient en possession de documents appelant à la guerre sainte.

Enfin, toujours au Xinjiang, les autorités ont annoncé avoir interpellé 18 autres personnes, qualifiées de terroristes étrangers.