DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ossétie du Sud: un conflit latent depuis la chute de l'URSS

Vous lisez:

Ossétie du Sud: un conflit latent depuis la chute de l'URSS

Taille du texte Aa Aa

Les armes parlent de nouveau en Ossétie du Sud, seize ans après la proclamation de son indépendance à l’issue d’une guerre meutrière.

En 92, après la chute de l’URSS, la région, tout comme l’Abkhazie, fait sécession de la Géorgie.

Ce sera le terreau d’un conflit latent: l’Ossétie du sud qui compte quelques 70.000 habitants aspire à rejoindre la fédération de Russie aux côtés des Ossètes du Nord, alors que le président géorgien Mikhail Saakashvili a toujours affirmé vouloir la faire revenir dans le giron de la Géorgie.

Allié de poids pour l’Ossétie du sud: la Russie qui lui apporte un soutien moral et financier. Moscou a d’ailleurs déployé une force de maintien de la paix dans la région, aujourd’hui prise entre deux feux.

Déjà le week end dernier, dans la crainte du déclenchement d’un conflit armé, les autorités ossètes avaient fait évacué des enfants vers la Russie.

Le Conseil de sécurité de l’ONU réuni en urgence hier soir n’a pas réussi à s’entendre sur un projet de déclaration appelant à un cessez-le-feu en Ossétie du Sud.